8 Un modèle pour la société future (Une nouvelle religion ou la religion renouvelée?)

Etre bahá'í et mener sa vie en suivant les lois de Bahá'u'lláh  n'est pas toujours facile. Foi et courage sont nécessaires pour faire face aux nouveaux défis d'une nouvelle manière de vivre. Notre foi est toujours mise à l'épreuve. Mais, heureusement, personne ne nous demande d'être parfait. Chacun de nous dépend de la grâce de Dieu et de son pardon durant nos difficultés et nos moments de faiblesse. De même, l'amour et le soutien moral de nos amis bahá'ís peut être une source d'énergie et de confort. L'unité de la communauté bahá'í est sa force. Construire et sauvegarder cette unité est la responsabilité de chaque bahá'í. Pour réussir à accomplir cette unité, Bahá'u'lláh  a apporté une nouvelle manière d'organiser la société qui équilibre les droits de l'individu avec les besoins de la communauté. C'est un nouveau modèle de justice pour tous les peuples du monde. Aussi, c'est le devoir de chaque bahá'í de soutenir ce merveilleux système qui nous permettra de mettre en pratique nos principes bahá'ís.

Une unité qui ne pourra jamais être détruite

Bahá'u'lláh assura l'unité de la foi bahá'í en désignant son fils 'Abdu'l-Bahá comme le "centre de son alliance". Abdu'l-Bahá, a son tour, désigna son petit-fils, Shoghi Effendi, comme le gardien de cette alliance. A travers les écrits de Bahá'u'lláh , d'Abdu'l-Bahá  et de Shoghi Effendi, les bahá'ís du monde entier ont érigé un unique système d'administration qui préserve cette unité. Ces institutions ont la responsabilité sacrée de diriger les affaires et assurer le bien-être de la communauté bahá'íe.

L'administration bahá'íe

Il n'y a ni prêtre ni clergé dans la foi bahá'í. Tous les bahá'ís partagent la tâche de développer les institutions bahá'íes qui formeront le modèle de la société à venir. Le système administratif bahá'í est très important, car c'est la base d'un nouvel ordre mondial qui unira tous les peuples et établira paix et justice sur terre. Les bahá'ís voient en ces institutions une arche de salut pour le monde entier. Il y a deux piliers dans l'ordre administratif. L'un est élu, l'autre est nommé. Tous les deux travaillent de concert pour aider à la croissance et au développement de la communauté bahá'íe. Ils opèrent à trois niveaux : local, national et international.

 Le pilier des élus

Assemblée spirituelle locale

Chaque année, neuf bahá'ís sont élus membres de l'assemblée spirituelle locale dans chaque ville ou village où il y a au moins neuf  bahá'ís de plus de 21 ans. L'assemblée dirige les affaires de la foi dans cette communauté.

Assemblée spirituelle nationale

L'assemblée spirituelle nationale gère les affaires de la foi dans chaque pays. Le conseil des neuf membres est élu chaque année par des délégués au cours d'une convention nationale. Les délégués sont élus lors des conventions régionales.

La maison universelle de justice

Il s'agit de l'institution internationale la plus importante de la foi bahá'íe. Elle est élue tous les cinq ans par les membres de toutes les assemblées spirituelles nationales. Son siège se trouve sur le mont Carmel en terre sainte. La maison universelle de justice a la tâche sacrée de guider toute la communauté internationale bahá'íe. Bahá'u'lláh  a stipulé que tous les bahá'ís devraient suivre les directives de la Maison universelle de justice.

Le pilier des nommés

Les Mains de la cause de Dieu

Les Mains de la cause étaient choisis d'abord par Bahá'u'lláh  puis par Shoghi Effendi pour protéger et conseiller la communauté bahá'íe. Connus pour leur profond savoir et leur dévotion, ils sont grandement aimés par les bahá'ís.

Le centre international d'enseignement

Nommés par la Maison universelle de justice, les membres de cette importante institution ont la charge du développement des activités et des enseignements bahá'ís dans le monde. Ils continuent le travail des Mains de la cause de Dieu.

Le corps des conseillers continentaux

Tous les cinq ans, la Maison universelle de justice nomme des conseillers dans chaque continent. Leur tâche est d'assister les assemblées spirituelles nationales et d'encourager  les bahá'ís à enseigner et soutenir la foi.

Le corps des membres auxiliaires

Dans chaque pays des membres auxiliaires sont nommés afin d'assister les conseillers. 

Comments