5 - Une nouvelle création

Bahá'u'lláh annonce qu'il est venu pour créer une nouvelle race d'hommes qui se distingueront non pas par leurs richesses ou leurs pouvoirs, mais par leurs actions et leurs comportements.

Sincérité et humilité

Les bahá'ís devraient s'efforcer à être honnêtes, dignes de confiance et sincères en paroles et intentions. Mais ils ne devraient en aucun cas se considérer comme meilleurs ou supérieurs aux autres. Bahá'u'lláh met en garde ses disciples contre l'hypocrisie ; il les conjure de ne jamais dire du mal d'autrui ou de le juger. Il interdit la médisance. En effet,  nous devrions être concernés par nos propres fautes et l'amélioration de notre propre caractère.

Modération en toutes choses

Bahá'u'lláh nous demande d'observer de hauts standards de propreté, de pureté et de chasteté dans notre vie. La décence et la modestie sont toujours encouragés, mais les bahá'ís ne sont ni des puritains ni des fanatiques. Bahá'u'lláh  nous conseille d'éviter toutes extravagances et de nous efforcer d'acquérir l'équilibre et la modération en toutes choses.

Santé et joie

Nous devons respecter la vie et essayer d'être heureux et en bonne santé. Les loisirs nous aident à avoir une vie équilibrée, mais nous ne devrions pas perdre notre temps. Les bahá'ís évitent les jeux de hasard et ne mendient pas. Les drogues et l'alcool nuisent à notre santé, ils sont donc interdits, sauf s'ils sont médicalement prescrits. L'homosexualité, la pédérastie ou tous autres comportements sexuels inappropriés ne sont pas dignes des bahá'ís. Ces choses détruisent notre esprit, notre corps, notre âme et ceux des autres personnes qui nous entourent.

Le pouvoir de l'exemple

Chaque bahá'í a le devoir d'essayer de montrer amour et gentillesse envers les autres sans distinction de race, de religion, de classe sociale, de nationalité, d'âge ou de sexe. Nous devrions être concernés par le bien-être de toutes les créatures. A travers le pouvoir de l'exemple et la grâce de Dieu, la vérité et la beauté de la révélation de Bahá'u'lláh  seront connus dans le monde entier.

Des citoyens du monde unis mais différents

Les bahá'ís viennent de cultures et de traditions diverses. Nous ne nous habillons pas de la même manière et nous n'avons pas tous la même nourriture. Nous n'avons pas une pensée unique et nous ne parlons pas tous la même langue. Les bahá'ís croient en l'unité et non pas en l'uniformité. Lorsque nous devenons bahá'í, nous ne perdons pas notre identité, mais nous l'augmentons. Nous apprenons à  apprécier la valeur des différentes traditions et cultures aussi bien que les nôtres. Ce qui nous unit, c'est notre amour pour Bahá'u'lláh et la reconnaissance du fait que nous sommes tous les membres d'une seule famille : l'humanité tout entière.

La vraie citoyenneté

Bahá'u'lláh  nous conseille d'être soucieux des besoins de notre ère et d'avoir une vision planétaire. Nous devrions être loyaux envers le  gouvernement du pays dans lequel nous vivons, mais nous devons attirer l'attention sur les conditions de vie des pauvres et des oppressés. Quel que soit l'endroit où ils résident, nous devons faire tout ce qui est possible pour les aider. Notre tâche est de promouvoir la prise de conscience de l'unicité de la race humaine et être les champions de l'unité. Les bahá'ís sont encouragés à prendre leurs responsabilités de manière sérieuse. Nous nous inquiétons pour notre famille, notre communauté et notre pays, mais nous sommes pareillement concernés par l'avenir de notre planète et de toutes ses créatures. Les bahá'ís essayent d'être de véritables citoyens du monde.

Des responsabilités particulières  :     

Enseigner les autres

Bahá'u'lláh  a demandé à chacun de ses disciples d'enseigner sa cause. Nous devrions enseigner les autres en donnant l'exemple et en partageant avec eux le message salutaire de Bahá'u'lláh  avec amour, gentillesse et patience. C'est un devoir important. C'est pourquoi nous devons, à travers la prière, la lecture et la discussion, améliorer notre compréhension des enseignements de Bahá'u'lláh  pour être capables de bien l'expliquer aux autres. Nous devrions prier Dieu de nous assister lorsque nous partageons la nouvelle de la venu de Bahá'u'lláh, pour que nous puissions enseigner avec amour et sagesse. Les bahá'ís devraient essayer d'apprendre des autres peuples en écoutant avec attention leurs opinions et en les respectant. Nous devons éviter les disputes et ne jamais forcer les autres à accepter notre opinion. Notre tâche est de dépasser nos propres préjugés et montrer hospitalité et  gentillesse aussi bien à l'ami qu'à l'étranger. Les bahá'ís sont aussi encouragés à voyager dans les autres villes et pays pour aider à propager leur foi. Si cela n'est pas possible, nous pouvons aider les autres à aller à notre place.

Contribution aux fonds

Le fond bahá'í est destiné à la promotion et au support des activités bahá'íes. Seuls les bahá'ís peuvent contribuer au fond. Cela est donc considéré comme un privilège et un devoir sacré. Donner au fond est complètement volontaire et confidentiel. Le sacrifice encouru lorsque nous contribuons est plus important que la quantité donnée, car c'est cela qui attire la bénédiction divine. Les bahá'ís peuvent encourager les autres à se rappeler la contribution, mais ne doivent en aucun cas mettre les autres sous pression ou les forcer à contribuer pour créer une nouvelle race d'hommes qui se distingueront non pas par leurs richesses ou leurs pouvoirs, mais par leurs actions et leurs comportements.

Comments